Une Braise sous la Cendre | Sabaa Tahir

9782266254342

Lecture en VF

Titre original : An Ember in the Ashes

Editions Pocket Jeunesse

Parution le 15 octobre 2015

528 pages

15,20€

 

 

 

Synopsis

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

Mon avis

Déjà la fille revient après 6 mois sans articles, du coup un peu dur de se remettre au clavier. Cette chronique ne restera certainement pas dans les annales, je tenais à le signaler ^^

J’ai reçu ce livre pour Noël, j’en avais tellement entendu parler et que en bien, j’avais hâte de me faire mon avis. Je l’ai lu il y a un petit moment du coup pas mal de détails m’échappent aujourd’hui.

Le décor est le gros point fort de ce roman. Un mélange de Grèce ancienne et d’Orient, on a les sons, les odeurs, la mythologie. Le mélange est rafraichissant et dépaysant. On est tout de suite transporté dans l’univers de l’auteur, ça change des sempiternels mondes post apocalyptique que l’on retrouve dans les dystopies Young Adult. Et enfin, une auteur qui n’épargne pas la violence à ses lecteurs. Il y a des combats, des morts, du sang, pour une fois on est pas dans le tout aseptisé, cela rend l’histoire beaucoup plus crédible et prenante.

Pour le reste j’ai très vite déchanté. Je n’ai pas du tout accroché avec les personnages. Je n’ai trouvé aucune originalité dans leur personnalités, Laia est fade, pas charismatique du tout. Elias est mystérieux, torturé, en conflit avec sa mère et ses origines. Rien de bien nouveau. Je me suis plus attachée à Hélène, une des personnages secondaires qui amène un peu de relief au récit. Mais malheureusement elle n’est là que pour faire vivre non pas un triangle, mais deux triangles amoureux croisés pas du tout crédible à mes yeux.

” Je ne supporte pas, de te voir flirter avec des Illustriennes, coucher avec des escales érudites et trouver quelquechose de bien en chacune, sauf en moi.”

Je pense que c’est ce qui m’a le plus déçu dans ce roman. Pourtant c’était bien parti, même si le thème de la dystopie avec un empire tiraillé entre deux peuples on a déjà donné. Mais la romance qui s’installe, je n’y ai pas cru une seule seconde, ça va trop vite, c’est brouillon Je ne sais pas encore si je lirais la suite, peut-être que l’auteur va me surprendre. C’est dommage car l’histoire est interessante, bien amenée, l’alternance de point de vue est très bien gérée, la plume est agréable, mais voilà je reste bloquée sur les personnages.

” Il y a deux sortes de culpabilité. Celle qui te fais sombrer jusqu’à ce que tu ne sois plus bon à rien et celle qui donne une raison d’être à ton âme.”

 

 

Ce que j’aime : Le décor magique qui m’a fait voyagé

Ce que j’aime moins : les personnages, la romance

Ma note : 05/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *