Category Archives: Young Adult

Boys Out! | Rawia Arroum

23275769Lecture en VF

Editions Hachette, Collection Black Moon

Parution le 8 octobre 2014

320 pages

16 €

 

 

 

 

Synopsis

Depuis l’Éradication, le monde est gouverné par les femmes et pour les femmes uniquement. Les hommes n’ont plus le droit de cité. Tous sont bannis, ou bien traqués et placés en détention pour assurer leur seule fonction : la reproduction. Ensuite, systématiquement, ils sont éliminés. Comme toutes les jeunes filles de son âge, Lyra s’entraîne dur pour être capable d’affronter et de maîtriser les mâles qui rôdent encore. Jusqu’au jour où elle doit rencontrer un homme pour procréer à son tour…

Mon avis

A la base je n’étais pas plus que ça intéressée par ce livre, mais à 1€ en état quasi neuf chez Book Off je me suis laissé tenter.

Le synopsis m’a intrigué, une société avec les femmes aux pouvoirs, et les hommes interdits ça s’annonçait sympa.

” Vous haïssez les hommes, mais vous leur ressemblez énormément. Vous vous haïssez donc aussi?”

J’ai apprécié la première partie, découvrir cette nouvelle société, malgré les nombreux stéréotypes pseudo féministes. C’était vraiment différent de toutes les dystopies qu’on peut trouver aujourd’hui. Le personnage de Lyra s’apprête, comme toutes les filles de 18 ans, à rencontrer un homme pour la première fois afin de s’accoupler pour donner naissance à une fille. Si c’est un garçon qui né, il sera tué. Tous les hommes ne sont donc pas exécutés, certains sont gardés pour la reproduction. Oui car quand même on a besoin d’eux quand ça arrange !

“Autrefois on disait aux jeunes garçons que s’ils pleuraient ils n’étaient pas des hommes. On leur disait que pleurer c’était bon pour les filles. Il m’arrive de pleurer aussi. Mais je ne me sens pas fille pour autant. Les temps ont bien changé.”

On se doute que la rencontre de Lyra avec son reproducteur ne va pas se passer comme prévu puisque à la base c’est quand même une histoire d’amour. Et c’est là que le roman a commencé à me perdre. Au début c’était pourtant assez mignon et sur la réserve. Mais plus on avançait, et devenait concret, plus c’était n’importe quoi. A des moments je ne comprenais carrément plus les choix et les comportements de Lyra.

Pour ce qui est de la dystopie, c’était le néant, la politique est sous exploitée, j’ai trouvé que tout se simplifiait trop rapidement à la fin, ce n’était plus du tout logique et vraiment trop bâclé. Les reflexions de base sur les deux sexes étaient intéressantes, mais les clichés s’entassaient tellement, au point d’être dans la caricature, l’homme macho et la femme faible ça va un moment.

” Nous avons besoin des hommes Lyra. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression qu’elle vient de tenir un discours interdit.”

Et le final… que dire à part que j’avais l’impression de voir un Star Wars, pour ceux qui auront compris, et j’ai trouvé la dernière scène ridicule alors qu’on était sensé être dans l’émotion et les larmes.

Un gros flop pour moi, sans grand intérêt.

 

Ce que j’aime : le début, le postulat de base

Ce que j’aime moins : les raccourcis pour clôturer le roman, les stéréotypes.

Ma note : 04/10

 

Read more

A Little Something Different | Sandy Hall

20801166 Lecture en VO

Editions Swoon Reads

Parution le 26 août 2014

243 pages

9,30€

 

 

 

 

Synopsis (ma traduction )

Lea et Gabe sont dans la même classe d’écriture. Ils ont les même références culturelles, commandent au même traiteur chinois, et trainent dans les mêmes endroits. Malheureusement, Lea est un peu distante, Gabe est timide, et tout semble perdu d’avance. Mais quelque chose se passe entre eux, et tout le monde le remarque. Leur prof d’écriture tente de les rapprocher. La barista du Starbuck regarde leur relation comme une série TV. Le chauffeur de bus raconte leur histoire à sa femme, et la serveuse du restaurant les place ensemble. Même l’écureuil qui vit sur le campus sait que Lea et Gabe sont fait pour être ensemble.

Mon avis

La grande originalité de ce roman est qu’on va suivre cette histoire d’amour sous 14 points de vue différents dont aucun n’est le personnage principal. On retrouve les meilleurs amis de Lea et Gabe, leur professeur, le banc du campus, l’écureuil du parc, le livreur. Tous assistent à l’amour timide que n’osent pas s’avouer les protagonistes.

C’était une super idée, je n’avais jamais vu ça avant, faire parler un banc et un écureuil on peut être sceptique, mais ça marche. On se laisse complètement entrainer, on a envie de savoir quand enfin ils vont comprendre qu’ils doivent être ensemble.

“She’s the picture of a girl falling in love. There’s no way they’re not getting together now.”

Je n’ai qu’un mot pour qualifier ce roman : Mignon.

C’est tout doux, c’est rose bonbon, c’est un peu cucul parfois, mais c’est trop mignon. C’est un super livre d’été, quand on ne veut pas se prendre la tête. Par contre si la romance n’est pas votre truc, je vous le déconseille fortement car là vous allez en manger des chamallow roses, à commencer par la couverture on ne peut plus kitsch ^^

Je me suis juste demandé pourquoi l’auteur avait décidé que les personnages seraient des étudiants à la fac, car clairement leur attitudes ressemblaient plus à celle de lycéens, mais rien de bien dérangeant non plus.

“I wish i could break the ice for them. I’ve never seen two kids look so scared of each other before.”

Le niveau d’anglais est très abordable, c’est mon deuxième livre VO, et à part sur quelques mots spécifiques d’argot j’ai tout compris sans devoir prendre mon dictionnaire. Si vous débutez comme moi dans vos lectures VO, celui-là est parfait!

 

Ce que j’aime : l’originalité de la narraton

Ce que j’aime moins : les personnages font beaucoup plus jeunes de par leurs attitudes

Ma note : 08/10

Read more

Ma Raison de Vivre | Rebecca Donovan

101623838_oLecture en VF

Titre VO : Reason to Breathe

Editions Pocket Jeunesse

Parution le 5 mars 2015

544 pages

18,90€

 

 

 

Synopsis

Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire, et surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle…

Mon avis 

J’avais trouvé le résumé assez intriguant, il n’en dit quasiment rien, du coup j’étais super curieuse.

Emma est une lycéenne modèle qui fait tout pour ne pas se faire remarquer. C’est la première de la classe, la rédactrice en chef du journal de l’école, une des meilleures sportives de son équipe. Elle fait tout ce qu’elle peut pour passer le moins de temps possible chez elle. On apprend très vite pourquoi, ce qui l’attend dans sa maison est un vrai cauchemar.

Heureusement, elle a Sara sa meilleure amie, la seule à savoir ce qui se passe dans sa famille. Son but, finir le lycée sans encombre avec à la clef une bourse qui lui permettrait de fuir. En attendant ce moment, elle ne laisse personne l’approcher, de peur de devoir se dévoiler et qu’on découvre son secret.

Et puis Evan débarque. Il va tout tenter pour approcher Emma, et apprendre à la connaitre.

« – Et si je ne veux pas être ami avec toi ?
– Alors nous ne serons pas amis.
– Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami ?
– Alors nous ne serons rien du tout”

Les thèmes sont graves, maltraitance, violence familiale, esclavagisme moderne. Le tout est abordé avec finesse et pudeur. L’écriture est fluide, on enchaine les pages, mais avec un grand sentiment d’impuissance et d’injustice. L’auteur dose la tension, car comme Emma on ne sait jamais quand la punition va tomber et on tremble avec elle. On a envie de se jeter dans le livre pour aller l’aider à grands coups de batte.

Les personnages sont touchants, j’ai adoré la force de caractère d’Emma, même si on pourrait croire au début qu’elle ne fait rien pour changer son statut de victime. Et Evan… j’avoue j’ai eu un petit coup de coeur pour lui. Il est tellement attentionné et différent du genre un peu Bad Boy qu’on avait l’habitude de voir. La romance est toute en retenue, en douceur, pas d’effusion de chamallow rose, elle est à l’image de l’histoire.

« – Tu considères qu’il y a déjà un nous?
– Pas encore. mais je me prépare pour ce moment là.”

Un récit poignant dont j’ai hâte de connaitre la suite en automne car l’auteur nous laisse sur un Cliffhanger insoutenable.

 

Ce que j’aime : le thème, Evan

Ce que j’aime moi : rien

Ma note : 09/10

 

Read more

Le Noir est ma Couleur T1 : Le Pari | Olivier Gay

Capture d’écran 2015-06-03 à 22.54.52Lecture en VF

Editions Rageot

Parution le 04 juin 2014

320 pages

11,90 €

 

 

 

 

Synopsis

Adolescents, Alexandre et Manon sont dans la même classe mais s’ignorent. Lui, bad boy séducteur et boxeur, attend avec ses copains au fond que les cours finissent. Elle, est la meilleure élève. La plus secrète aussi. Un jour, pour gagner un pari, Alexandre invite Manon à boire un pot. Au détour d’une ruelle, il la découvre attaquée par une dangereuse créature. Il vient à son secours. Mais qui est vraiment Manon?

Mon avis

Je suis fan d’Olivier Gay, j’ai lu ses polars, j’adore son style et j’avais vraiment hâte de le retrouver dans un autre registre. J’avoue que le synopsis m’aurait fait peur si je ne connaissais pas un minimum son style, le cliché de la belle et du bad boy c’est souvent casse-gueule!

A la suite donc d’un pari avec ses amis, Alexandre va tenter de se servir de son charme pour faire succomber Manon, une des rares filles de son lycée qui ne s’intéresse pas à lui. Il va découvrir que Manon n’est pas simplement l’élève modèle et discrète qu’elle semble être. A première vue, on a déjà lu ça, mais Olivier Gay arrive à rendre le tout très intéressant avec de la magie et de l’originalité. Je n’en dis pas plus sur le fond car cela gâcherait tout.

“Nous sommes comme les trois Mousquetaires et, sans fausse modestie, je suis leur d’Artagnan.”

La première chose qui m’a plu c’est le rythme. C’est rapide, fluide, on est plongé directement dans l’histoire. Il n’y a pas de longs passages de description. Non pas que je n’aime pas les descriptions, la plupart du temps je les trouve intéressantes, mais là ça s’accorde parfaitement avec le style de l’auteur. Il a vraiment su s’adapter à un public plus jeune, et j’étais en plus super contente de retrouver son humour.

“Un mec moche te suit partout, tu l’appelles “pervers psychopathe” et tu fonces chez les flics. Un beau gosse comme lui te suit partout, tu l’appelles “aubaine” et tu le violes contre un mur.”

L’auteur alterne les points de vue des personnages et cela permet vraiment de s’attacher en peu de temps. C’est d’ailleurs le seul point négatif que j’ai à souligner, le temps. Ce premier tome est finalement très court, 320 pages, mais écrites en gros caractère, du coup on aimerait avoir beaucoup plus d’informations sur cette magie, plus de profondeur dans les personnages, qu’on ne fait finalement qu’effleurer. Je pense et j’espère que je retrouverais cela dans les tomes suivant.

Mais je n’en ai pas moins aimé ma lecture, j’ai passé un bon moment, je l’ai lu certes très (trop) vite, mais j’ai hâte d’avoir la suite, car il a l’art de nous laisser sur notre faim.

“Rétrospectivement, c’était vraiment un pari de merde.”

 

Ce que j’aime : le style, l’humour, l’originalité de la magie

Ce que j’aime moins : j’aurais voulu plus de contenu, de détail, de profondeur

Ma note : 07/10

 

Read more