Category Archives: Young Adult

Une Braise sous la Cendre | Sabaa Tahir

9782266254342

Lecture en VF

Titre original : An Ember in the Ashes

Editions Pocket Jeunesse

Parution le 15 octobre 2015

528 pages

15,20€

 

 

 

Synopsis

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

Mon avis

Déjà la fille revient après 6 mois sans articles, du coup un peu dur de se remettre au clavier. Cette chronique ne restera certainement pas dans les annales, je tenais à le signaler ^^

J’ai reçu ce livre pour Noël, j’en avais tellement entendu parler et que en bien, j’avais hâte de me faire mon avis. Je l’ai lu il y a un petit moment du coup pas mal de détails m’échappent aujourd’hui.

Le décor est le gros point fort de ce roman. Un mélange de Grèce ancienne et d’Orient, on a les sons, les odeurs, la mythologie. Le mélange est rafraichissant et dépaysant. On est tout de suite transporté dans l’univers de l’auteur, ça change des sempiternels mondes post apocalyptique que l’on retrouve dans les dystopies Young Adult. Et enfin, une auteur qui n’épargne pas la violence à ses lecteurs. Il y a des combats, des morts, du sang, pour une fois on est pas dans le tout aseptisé, cela rend l’histoire beaucoup plus crédible et prenante.

Pour le reste j’ai très vite déchanté. Je n’ai pas du tout accroché avec les personnages. Je n’ai trouvé aucune originalité dans leur personnalités, Laia est fade, pas charismatique du tout. Elias est mystérieux, torturé, en conflit avec sa mère et ses origines. Rien de bien nouveau. Je me suis plus attachée à Hélène, une des personnages secondaires qui amène un peu de relief au récit. Mais malheureusement elle n’est là que pour faire vivre non pas un triangle, mais deux triangles amoureux croisés pas du tout crédible à mes yeux.

” Je ne supporte pas, de te voir flirter avec des Illustriennes, coucher avec des escales érudites et trouver quelquechose de bien en chacune, sauf en moi.”

Je pense que c’est ce qui m’a le plus déçu dans ce roman. Pourtant c’était bien parti, même si le thème de la dystopie avec un empire tiraillé entre deux peuples on a déjà donné. Mais la romance qui s’installe, je n’y ai pas cru une seule seconde, ça va trop vite, c’est brouillon Je ne sais pas encore si je lirais la suite, peut-être que l’auteur va me surprendre. C’est dommage car l’histoire est interessante, bien amenée, l’alternance de point de vue est très bien gérée, la plume est agréable, mais voilà je reste bloquée sur les personnages.

” Il y a deux sortes de culpabilité. Celle qui te fais sombrer jusqu’à ce que tu ne sois plus bon à rien et celle qui donne une raison d’être à ton âme.”

 

 

Ce que j’aime : Le décor magique qui m’a fait voyagé

Ce que j’aime moins : les personnages, la romance

Ma note : 05/10

Read more

Lux 1 : Obsidienne | Jennifer L. Armentrout

lux,-tome-1---obsidienne-494937-250-400

Lecture en VF

Editions J’ai Lu

Parution le 17 septembre 2014

380 pages

13€

 

 

 

 

Synopsis 

Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une soeur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant ! Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre oeil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

Mon avis

Je sais plus du tout comment ce livre est arrivé dans ma PAL, il y etait depuis longtemps en tout cas quand je l’ai tiré de ma Bookjar! Je n’ai pas voulu savoir de quoi il parlait et je l’ai commencé sans lire le synopsis.

Plusieurs sentiments contradictoires m’ont traversé pendant ma lecture. ” Rohlala on dirait du Twilight”, “Encore un bad boy” “Han Daemon j’adore”, “Non mais là c’est trop cliché”, ” Daemon c’est pas possible”, ” cool ça change des vampires”, ” Je peux pas m’arrêter de lire”.

Les personnages sont un peu clichés, la fille banale qui débarque dans une nouvelle ville, le voisin bad boy mais hyper canon, la meilleure amie adorable et surexcitée. La trame de l’histoire est simple, la fille va vouloir découvrir quels mystères entourent la famille de ses voisins, qui ne sont pas très discrets quand il s’agit de faire attention à ne rien divulger. Un panneau clignotant “famille pas normale” au dessus de leur perron serait moins evident. Evidemment dès qu’elle apprend ce secret, elle va courir de grands dangers. Bon dis comme ça, on dirait un reboot de Twilight sans vampire, pas très vendeur !

” Tout ce que je savais, c’était que Daemon était resté bien trop longtemps sous l’eau. J’étais persuadée que quelque chose clochait chez lui. Chez eux, en général.”

Mais j’étais, heureusement pour ce livre, dans de bonnes dispositions. De gros trajets en RER pendant lesquels je l’ai juste dévoré. C’est souvient niais, ça ressemble à presque tout ce qui s’est deja fait. Mais voilà j’ai bien aimé. L’auteur a réussi à rajouter un truc en plus. La mythologie est originale, ça m’a rappelé une série que je regardais quand j’étais jeune mais que je tairais pour pas spoiler!

Katy le personnage principal est naïve mais pas insupportable, je n’ai pas trop eu envie de la claquer. En plus elle tient un blog littéraire et parle régulièrement de ses chroniques, elle ne pouvait que me plaire! Daemon est évidemment craquant et malgré le fait que oui c’est encore le même type de personnage masculin j’ai bien accroché. Leur relation est basé sur le jeu du chat et de la souris, mais l’auteur ne tombe pas trop dans la facilité donc encore une fois ça passe.

” Toutefois, continuer ma petite vie tout en connaissant un tel secret me paraissait très étrange. Que faisaient-ils ici?”

Finalement j’ai passé un bon moment, même si j’ai soulevé beaucoup de points négatifs. Le style de l’auteur est simple mais entrainant, c’est le genre de livre qui ne demande pas reflexion, qui détend c’est tout ce dont j’avais besoin. Il y a des fois il ne faut pas trop chercher pourquoi un livre nous plait alors que qu’on sait pertinemment que ce n’est pas un chef d’oeuvre!!

 

Ce que j’aime : la mythologie originale, Daemon ( oui quand même ^^)

Ce que j’aime moins : les nombreuses ressemblances avec Twilight

Ma note : 07/10

Read more

Phobos | Victor Dixen

814YSuz0QXL

Lecture en VF

Editions Robert Lafont, Collection R

Parution 11 juin 2015

484 pages

17,90€

 

 

 

 

Synopsis

Six prétendantes. Six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer.
Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter

Mon avis

A sa sortie mon fil d’actualité avait été envahie par les chroniques de ce livre. J’ai fini par en avoir marre de voir tous ces coups de coeur, il fallait que je me fasse mon avis ! Ma lecture remonte à un petit moment, du coup il y aura certainement des choses que j’aurais oubliées.

L’histoire se passe dans notre futur, où la NASA a été rachetée par une boîte privée. Pour financer la conquête de la planète Mars, une grande émission de télé-réalité, le programme Genesis, va donc suivre H24 les 12 membres venus de 12 pays différents, agés de 17 à 21 ans, envoyés dans l’espace pour coloniser la planète. Six filles d’un côté et six garçons de l’autre qui ne pourront communiquer entre eux que lors de speed-dating de six minutes chaque semaine. Le but, trouver l’amour afin de construire une vie nouvelle sur Mars.

” Il n’y a que la mort qui soit simple, et éternelle. Parce que tu vois, la vie, c’est compliqué, et c’est terriblement court. On a l’impression qu’on a tout le temps devant soi, mais en réalité c’est comme une séance de speed-dating : à peine entré dans la bulle, c’est déjà le moment de dégager.”

L’idée est géniale, j’ai adoré le concept, la science-fiction mêlée à la télé-réalité, ça change de tout ce que l’on trouve en ce moment dans le Young Adult. La narration alterne les points de vue, on a Léonor dans la partie des prétendantes, le champ de la caméra qui filme en permanence les candidats, le hors-champ avec l’équipe technique au sol. Cela nous donne une vision beaucoup plus large de l’intrigue, et accentue la tension, car on en sait souvent plus que l’héroïne.

J’avais un peu peur que le côté speed-dating amour prenne trop de place, mais finalement c’est très bien dosé par l’auteur. Les prétendants prennent le temps de se découvrir. Le voyage durant plusieurs mois, il n’y a pas de précipitations et de déclarations d’amour au bout de 30 pages. Par contre le côté thriller m’a un peu déçu. L’auteur ne lésine pas sur les cliffhangers et les révélations, mais j’aurais voulu retrouver un peu plus de malaise et d’angoisse. Certaines situations paraissent assez farfelues et peu probables.

“Aimer, ca ne veut pas dire tout accepter de l’autre, sans question ni remise en cause…”

Le second point qui m’a frustré ce sont les personnages. Alors certes il y en douze c’est énorme, sans compter ceux du hors-champ, mais j’aurais voulu connaitre un peu plus les prétendantes et prétendants. Certains sont très bien développés et d’autres à peine mentionnés. Je pense au japonais Kenji qui m’a beaucoup intrigué et dont j’aurais vraiment voulu apprendre plus. J’espère que cela va s’arranger dans le second tome.

C’était mon premier livre de Victor Dixon, et malgré mes quelques déceptions, j’ai beaucoup aimé. On passe un très bon moment de lecture, j’ai adoré sa plume, elle est agréable et addictive, on enchaine les pages à une vitesse folle.  Et bien sûr on finit le livre avec la terrible envie d’avoir la suite !

 

Ce que j’aime : l’idée de base est originale, l’intrigue est bien menée

Ce que j’aime moins : certains personnages non creusés, quelques invraisemblabilité

Ma note : 07/10

Read more

Roi de Pique | Kate Spears

105486428Lecture en VF

Titre original : Sway

Editions Nathan

Parution le 9 septembre 2015

330 pages

16,90€

 

 

 

Synopsis

Jesse, 17 ans, est le roi du lycée. Besoin d’alcool pour une soirée ? De faire virer un élève ? D’éloigner un beau-père trop collant ? Jesse peut tout arranger. Ses combines sont habiles et il a la manipulation facile. Avec lui, pas de morale, et surtout jamais de sentiments. Mais lorsque Ken, footballeur populaire et notoirement crétin, lui demande de lui arranger un rendez-vous avec une certaine Bridget, une faille apparaît dans son système : Jesse tombe amoureux.
Fou amoureux.

Mon avis

Je ne sais pas pourquoi j’ai pris ce livre! Je sais que parler couverture n’est pas ce qu’il y a de plus pertinent, mais il faut avouer qu’on se demande ce que fait la maison d’édition. Ca ne donne pas du tout envie ! Mais pourtant je l’ai pris quand même. Soit je suis bizarre, soit finalement leur stratégie a fonctionné !

Jesse est un petit truand, il deale tout ce qu’il peut, produits illicites, devoirs scolaires, services en tout genre. Il n’a aucun scrupule à se servir des gens et à manipuler les autres élèves. Il ne se soucie de personne à part lui-même. Quand Ken, le footballer va le payer pour qu’il lui arrange le coup avec Bridget il prend ce boulot comme les autres. Mais voilà Jesse va en tomber amoureux. L’histoire est vue et revue, non sans rappeler le célèbre Cyrano de Bergerac, ici version lycée.

“Dans la vraie vie, la Belle ne tombe pas amoureux de la Bête et ils ne vivent pas heureux jusqu’à la fin des temps. Dans la vraie vie, la Bête dépucelle la Belle avant de lui briser le coeur.”

On est placé du point de vue de Jesse qui est mesquin et manipulateur, une vraie tête à claque. J’ai rarement lu de YA où c’était le cas, on a plutôt le stéréotype du mec parfait, sans défaut. Je me suis demandé comment j’allais faire pour le supporter, mais étrangement je l’ai beaucoup apprécié, j’ai adoré son cynisme et son humour. On se doute que derrière tout ça se cache un enfant encore traumatisé par son passé chaotique, une mère suicidaire et un père alcoolique désintéressé offrent rarement une éducation saine.

“L’amitié, c’est pas trop mon truc. S’attacher aux autres , ça fragilise.”

Sa rencontre avec Bridget va évidemment le changer. Et là merci à l’auteur, car on a enfin un personnage féminin de roman “d’amour” avec du caractère. Ce n’est pas la petite vierge effarouchée que l’on rencontre (trop) souvent. Elle va sans s’en rendre compte faire ressortir le meilleur de lui et le libérer de sa spirale destructrice.

Gravitent autour plusieurs personnages assez intéressants, le frère de Bridget, handicapé qui prend Jesse comme mentor car c’est le seul qui le traite comme quelqu’un de normal. La voisine gothique qui est sa seule amie, et un vieil homme dans une maison de retraite qui lui sert d’alibi pour se rapprocher de Bridget et avec qui il nouera une vraie relation.

“J’ai détesté cette sensation, soudain, de savoir qu’elle détenait désormais un petit bout de moi. Les secrets des autres, ça donne du pouvoir.”

La fin est prévisible, mais j’aurais pas vu ça autrement non plus!

C’est le premier roman de l’auteur et je l’ai trouvé à ce titre assez réussi. L’écriture est légère, moderne, très agréable, j’ai adoré l’humour et les références actuelles. Je serais curieuse de découvrir son prochain roman.

 

Ce que j’aime : l’écriture, le cynisme de Jesse

Ce que j’aime moins : les clichés des lycéens

Ma note : 7/10

Read more