Category Archives: Thriller/Polar

Douze Ans, Sept Mois, Onze Jours | Lorris Murail

101659489_o

Lecture en VF

Editions Pocket Jeunesse

Parution  15 janvier 2015

304 pages

13,90 €

 

 

 

 

Synopsis

Une cabane perdue dans les forêts du Maine. C’est là que Walden est abandonné par son père. À partir de maintenant, le garçon va devoir se débrouiller pour survivre dans les bois. Avec pour seule richesse quelques boîtes de conserve, un livre de Thoreau et une carabine. À la fin de chaque journée, Walden note son âge sur une écorce de rondin. Douze ans, sept mois et quatre jours, au moment où commence son apprentissage pour le moins étrange…

Mon avis

J’ai trouvé ce livre en occasion, et je me rappelais que Margaud de Margaud Liseuse en avait parlé dans une de ses vidéos, et j’avais été assez intriguée. J’aime tout ce qui touche au survivalisme, Robinson Crusoé, Bear Grylls, ça m’a toujours fasciné. J’étais curieuse de voir une version jeunesse !

Walden a toujours été considéré comme un raté par Jack, son père. Il est nul en baseball, ne sait pas se battre. Il est à l’opposé du fils idéal qu’il aurait souhaité. Un jour son père l’amène en voiture dans une cabane perdue au milieu des bois, lui laisse quelques vivres puis l’abandonne.

“Douze ans, sept mois et onze jours , Walden. Grave ça dans ta tête. Douze ans. Sept mois. Onze jours.”

Il reste dont 7 jours à Walden pour comprendre ce que son père attend de lui. Le début m’a tout de suite captivé, mais le reste m’a laissé très perplexe. On se doute qu’il y a eu un évènement dramatique dans le passé, car le prologue instaure dès le début un mystère. Pas besoin d’être Sherlock Holmes pour imaginer ce qui est arrivé à Jack, du coup on perd beaucoup en suspens.

De plus je n’ai pas réussi à vraiment m’intéresser à Walden. On ne ressent pas le danger autour de sa survie, il y a un peu de tension, mais franchement pas assez à mon goût. Et au final il ne se passe pas grand chose durant cette semaine. Il explore les environs, tente de trouver à manger, fais la rencontre de personnages loufoques mais qui n’apportent rien à l’histoire.

On continue quand même à se poser des questions sur les raisons de son père, mais on finit par comprendre très vite, et la scène finale m’a paru complètement absurde!

” Tu seras bien ici. N’oublie pas : tant que tu restes à proximité de ta base, tu es sauf. Personne ne peut t’éliminer. Personne.”

J’avais placé la barre beaucoup trop haut, prévisible et un peu ennuyeux pour moi, mais il plaira certainement au public visé!

 

Ce que j’aime : l’idée prometteuse de base

Ce que j’aime moins : le manque de suspens

Ma note : 06/10

 

 

 

Read more