Category Archives: Thriller/Polar

Quand Vient la Nuit | Dennis Lehane

quand vient la nuit.indd

Lecture en VF

Titre original :  The Drop

Editions Payot & Rivages

Parution le 22 octobre 2014

270 pages

14,50€

 

 

Synopsis

Dans l’argot des bas-fonds de Boston, un “relais” est un bar où transite l’argent de la pègre. Bob Saginowski, barman renfermé et solitaire, se retrouve mêlé à un vol qui tourne mal dans le bar de son cousin Marv. Le voilà pris au piège d’une histoire dont les racines plongent dans le passé d’un quartier où chacun, famille, amis ou ennemis, cherche à survivre. Quel qu’en soit le prix.

Mon avis

Je n’avais jamais lu de Dennis Lehane, je ne sais pas pourquoi vu que j’ai vu les adaptations cinéma de Mystic River et Shutter Island et j’avais adoré ! Du coup j’avais envie de commencer par un dont je n’avais pas encore vu le film. Mais pourquoi je n’ai pas fais ça plus tôt??

Bob est un barman taciturne qui bosse dans le bar de son cousin Marv, qui sert de transit à l’argent de la mafia de Boston. Un soir après leurs services ils se font braquer et les ennuis vont commencer.

“Un homme qui réussit à la possibilité de cacher son passé; un perdant passe le reste de sa vie à essayer de ne pas se noyer dans le sien” 

A première vue le synopsis ne me tentait pas des masses, je ne suis pas très bas-fonds, pègre et argent sale, mais sortir de sa zone de confort ça permet de faire de sacrés découvertes ! Il ne m’a pas fallu plus de 4 pages pour être complètement happée par l’histoire. Au delà d’un récit sur un vol et une enquête, c’est un récit sur la ville, son passé, sa corruption. Les gens se croisent, se recroisent, et dans cette ambiance poisseuse l’auteur tisse les relations, on est baladé avec le sentiment que quelque chose nous échappe, mais aucun détail n’est là par hasard. La construction de l’histoire est tellement intelligente, je comprend maintenant d’où Dennis Lehane tient son succès. Il sait maintenir la pression tout le long du récit, la pression monte petit à petit, on en a à peine conscience, mais la vitesse à laquelle on enchaine les pages prouve son efficacité. Le dénouement n’est pas explosif, mais nous fais apprécier encore plus le cheminement jusqu’à lui.

” La cruauté existait déjà bien avant la Bible. La sauvagerie s’est dressée en se frappant la poitrine dès l’aube de l’humanité, et cela n’a pas cessé un seul jour depuis. Le pire, chez les hommes, est un lieu commun. Le meilleur est beaucoup plus rare.”

La performance de l’auteur tient aussi dans sa capacité à donner autant de relief à un récit si court. 300 pages c’est rien pourtant de nombreux thermes sont abordés, la religion, la solitude, l’amour; et les personnages ne sont pas survolés, ils sont comme la ville rongés par la corruption, certains s’en sortiront mieux que d’autres. Bob le protagoniste semble être pétri de remord, la religion prend un grande place dans sa vie, et va chercher tout le long du livre la rédemption. Si l’intrigue du roman part du vol du bar, son histoire à lui va débuter avec la découverte d’un chiot dans une poubelle. Il va être alors amené à faire des choix qui ne seront pas sans conséquences.

Que dire de plus à part que je regrette tellement de ne pas en avoir eu le double à lire.

 

Ce que j’aime : le style d’écriture, de construction, les personnages

Ce que j’aime moins : c’est trop court !

Ma note : 10/10


♡♡♡ Coup de coeur ♡♡♡

Read more

Esprit d’hiver | Laura Kasischke

9782253194323-T-1Lecture en VF

Titre  original : Mind of Winter

Editions Le Livre de Poche

Parution le 1er octobre 2014

312 pages

7,10 €

 

 

 

Synopsis

Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d’angoisse inexplicable. Rien n’est plus comme avant. Le blizzard s’est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant…

Mon avis

Je l’ai vu dans la vidéo de Margaud pour son challenge Cold Winter, et c’était exactement ce que j’avais envie de lire en ce moment. Deux jours après mon achat je le reposais mitigée.

Si vous souhaitez une lecture de Noel toute mignonne ce n’est clairement pas ce qu’il vous faut! Ici on est en plein dans le thriller psychologique. L’intrigue va se passer en huis-clos entre une femme et sa fille le jour de Noël. Après un lever tardif, le père part chercher ses parents à l’aéroport mais reste bloqué dans le blizzard. Les invités du repas annulent les après les autres. L’attitude de Tatiana envers sa mère va devenir de plus en plus bizarre.

On suit cette journée du point de vue de la mère, elle se réveille avec un drôle de sentiment. Elle a l’impression qu’elle a oublié quelque chose d’important.

” Quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux.”

Elle se répète cette phrase inlassablement tout au long de la journée. Elle se souvient de l’adoption de sa fille Tatiana en Russie et de l’orphelinat miteux. Cette petite fille qui a toujours été une fille aimante et joyeuse qui aujourd’hui fait preuve d’un comportement plus qu’inquiétant. Elle semble en vouloir à sa mère, et ne va cesser de la provoquer.

” Quelque chose qui avait été là depuis le début. A l’intérieur de la maison. A l’intérieur d’eux-mêmes. Cette chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux.”

L’intrigue est bien menée, nous suivons presque minutes après minutes le déroulement de cette journée qui aurait dû être une journée de fête, mais qui se transforme en désastre. L’ambiance va devenir de plus en plus pesante, on ne se sent jamais à l’aise dans notre lecture. On tourne les pages avec envie d’en savoir plus, mais avec aussi la peur d’en savoir plus. La relation entre la mère et la fille est gênante et malsaine, on a presque pas envie d’être là et d’assister à leurs disputes, mais on a le sentiment d’être piégée dans la maison avec elles. L’auteur arrive magistralement à faire monter l’angoisse jusqu’au final glaçant.

Et c’est peut-être ce final qui m’a laissé sur ma fin, et ne m’a pas entièrement satisfaite, car je l’avais deviné depuis longtemps. J’espère que ça n’a pas été ou ne sera pas le cas pour vous et que vous vous laisserez surprendre!

C’était mon premier livre de cette auteur, mais même si je suis en demie teinte, cela ne m’empêchera pas de lire d’autres de ces romans, je suis assez intriguée!

 

Ce que j’aime : l’ambiance glauque qu’instaure l’auteur en peu de pages.

Ce que j’aime moins : la fin que j’avais devinée

Ma note : 07/10

Read more

Trois Fourmis en File Indienne | Olivier Gay

9782702442333-GLecture en VF

Editions Du Masque

Parution le 18 mars 2015

270 pages

16 €

 

 

 

 

Synopsis

Fitz deale tranquillement sa coke dans un club parisien quand il reçoit des messages insistants de Bob le hacker, qui a pris la fâcheuse habitude de s’immiscer dans sa vie sans y être invité : « Tu m’avais promis une faveur. Il est temps de passer à la caisse ». En effet, dans l’épisode précédent, Fitz s’était engagé sur l’honneur à lui rendre un service futur en échange de son aide. Le hacker lui demande de se faire passer pour un amateur d’art et le met sur la liste des VIPs invités à la vente aux enchères privée sur l’île du multimilliardaire Philip Munster. Sa mission : se faufiler dans le bureau de l’homme d’affaires et y placer un dispositif de piratage informatique. Pour parfaire sa couverture, il cherche une escort quand il est contacté par Jessica, son ex travaillant à la police judiciaire. Elle a elle aussi Philip Munster dans son radar, car il est suspecté de financer des groupes terroristes internationaux. Dans le collimateur des Stups et sous la pression de Jessica, Fitz n’a d’autre choix que d’accepter qu’elle l’accompagne.
Fitz et Jessica, couple forcé et détonant, s’embarquent dans une aventure haute en couleur et en rebondissements, digne de OSS 117

Mon avis

J’ai tellement attendu pour retrouver Fitz que je me suis précipité dès sa sortie pour l’acheter.

Pour ceux qui n’auraient pas lu les 3 premiers livres de ses aventures, John-Fitzgerald Dumont, ou Fitz c’est le stéréotype du parisien clubber snob. Il commence ses journées à 20H30, écume les derniers bars de la capitale à la mode pour dealer sa drogue, et bouger sur David Guetta. Il est insupportable, tête à claque, à fuir absolument, mais voilà on ne peut que tomber sous son charme. J’avoue c’est le personnage de roman qui me fait le plus craquer ^^

Gravitent autour de lui ses deux meilleurs amis, Moussah videur, Déborah prof de français et son ex Jessica commissaire de police.

Fitz c’est le mec qui se retrouve toujours dans les combines les plus invraisemblables et qui s’en réchappe à la dernière minute. Et j’avais hâte de savoir dans quoi il  s’était fourré cette fois. Pas de soirée parisienne, mais un décor paradisiaque d’île privée. Comme d’habitude, l’auteur prend son temps pour placer l’intrigue, et on se demande souvent où il veut nous amener. Mais le final est tellement brillant, et on adore s’être fait berné.

“J’avais dû affronter des armes à feu, quitter mon appartement et pire, traverser le périph.”

L’écriture est rythmée, le ton est super drôle, bourrée de références actuelles, j’ai tellement ris à l’allusion de Game Of Thrones.

C’est dur de ne pas trop en dire, je ne veux pas gâcher le plaisir, c’est le genre de livre dont chaque phrase se déguste !

“Voici quelques jours, j’avais prédit que je me retrouverais dans la merde jusqu’au cou. Je n’aurais pas cru que ca arriverait si vite”

Si vous ne connaissez pas du tout, courrez prendre le premier tome “Les talons hauts rapprochent les filles du ciel”.

 

Ce que j’aime : Fitz, l’humour, et Fitz !

Ce que j’aime moins : rien !!

Ma note : 10/10

Read more