Author Archives: Morganatique


Faux frère, vrai secret | Olivier Gay

faux-frere-vrai-secret-833610-264-432Lecture en VF

Editions Castelmore

Parution le 16 novembre 2016

283 pages

14,90€

 

 

 

 

Synopsis

Léa menait une vie normale entre les cours, les livres et ses amis, jusqu’au jour où des proches de son père meurent dans un accident de voiture. Leur fils de seize ans, Mike, devenu orphelin, emménage sous le même toit qu’elle. Difficile de devoir partager l’appartement familial (et sa salle de bains) avec un parfait inconnu…

Si seulement c’était tout ! Mais Mike ne connaît pas les codes du lycée, se montre trop parfait pour être honnête et n’a pas peur des brutes que tout le monde fuit.

Léa est bien décidée à découvrir quel secret cache son nouveau frère sous ses airs de superhéros…

 

Mon avis

Une sortie de mon auteur préféré français, c’est tout un évènement pour moi! J’avais beaucoup aimé sa série pour adolescent Le Noir est ma Couleur, et j’avais vraiment hâte de voir ce qu’il allait nous proposer pour ce one shot.

La vie de Léa lycéenne va se trouver bouleversée lorsque son père lui apprend que le fils de ses amis décédés va venir emménagé chez eux. En plus d’un changement de vie, de nombreux mystères entourent ce garçon.

Dès les premières paragraphes on retrouve la plume d’Olivier Gay, drôle, légère, moderne. Ensuite il parsème son récit de références pop culture, et ça j’adore.

” Si je change un peu ma natte, je ressemble à Rey je trouve, et ça serait tellement stylé de vivre des aventures interstellaires.”

Mais le reste n’a pas trop fonctionné sur moi. Si le style me plait toujours autant, j’ai été un peu déçue par l’intrigue. Il se passe beaucoup de chose tout de suite, ça va à cent à l’heure du coup le tout manque un peu de crédibilité.

Le personnage de Léa ma gonflé dès le début. Elle passe son temps à se plaindre de son nouveau “frère” alors qu’il a perdu ses parents. Je n’ai pas trouvé du tout ses réactions réalistes. Par contre j’ai beaucoup aimé Mike, même si dès les premières pages de son apparition j’ai compris son secret. Mais il a vraiment un côté attachant. Les personnages secondaires ne sont eux pas vraiment creusés, et n’apportent pas grand chose de plus à l’intrigue.

Quand le secret de Mike est révélé j’ai néanmoins beaucoup aimé toute la réflexion autour de ce sujet, j’aurais aimé qu’il aille beaucoup plus loin, car c’est un thème que je trouve passionnant, mais le livre était déjà fini c’est dommage.

Pour conclure un petit roman, trop rapide, trop court, qui aurait mérité d’être beaucoup plus fourni mais qui est sauvé par l’écriture d’Olivier Gay. Je conseillerais plutôt la série du Noir est ma Couleur pour commencé en jeunesse avec cet auteur. Et je terminerais par cet extrait que seuls ceux de ma générations saisiront.

” Lorsque la sonnerie annonce la fin de la journée, je fais le bilan. Calmement. En me remémorant chaque instant.”

 

Ce que j’aime : La plume d’Olivier Gay

Ce que j’aime moins : L’intrigue est trop rapide, le tout est survolé

Ma note : 06/10

 

Read more

Une Braise sous la Cendre | Sabaa Tahir

9782266254342

Lecture en VF

Titre original : An Ember in the Ashes

Editions Pocket Jeunesse

Parution le 15 octobre 2015

528 pages

15,20€

 

 

 

Synopsis

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

Mon avis

Déjà la fille revient après 6 mois sans articles, du coup un peu dur de se remettre au clavier. Cette chronique ne restera certainement pas dans les annales, je tenais à le signaler ^^

J’ai reçu ce livre pour Noël, j’en avais tellement entendu parler et que en bien, j’avais hâte de me faire mon avis. Je l’ai lu il y a un petit moment du coup pas mal de détails m’échappent aujourd’hui.

Le décor est le gros point fort de ce roman. Un mélange de Grèce ancienne et d’Orient, on a les sons, les odeurs, la mythologie. Le mélange est rafraichissant et dépaysant. On est tout de suite transporté dans l’univers de l’auteur, ça change des sempiternels mondes post apocalyptique que l’on retrouve dans les dystopies Young Adult. Et enfin, une auteur qui n’épargne pas la violence à ses lecteurs. Il y a des combats, des morts, du sang, pour une fois on est pas dans le tout aseptisé, cela rend l’histoire beaucoup plus crédible et prenante.

Pour le reste j’ai très vite déchanté. Je n’ai pas du tout accroché avec les personnages. Je n’ai trouvé aucune originalité dans leur personnalités, Laia est fade, pas charismatique du tout. Elias est mystérieux, torturé, en conflit avec sa mère et ses origines. Rien de bien nouveau. Je me suis plus attachée à Hélène, une des personnages secondaires qui amène un peu de relief au récit. Mais malheureusement elle n’est là que pour faire vivre non pas un triangle, mais deux triangles amoureux croisés pas du tout crédible à mes yeux.

” Je ne supporte pas, de te voir flirter avec des Illustriennes, coucher avec des escales érudites et trouver quelquechose de bien en chacune, sauf en moi.”

Je pense que c’est ce qui m’a le plus déçu dans ce roman. Pourtant c’était bien parti, même si le thème de la dystopie avec un empire tiraillé entre deux peuples on a déjà donné. Mais la romance qui s’installe, je n’y ai pas cru une seule seconde, ça va trop vite, c’est brouillon Je ne sais pas encore si je lirais la suite, peut-être que l’auteur va me surprendre. C’est dommage car l’histoire est interessante, bien amenée, l’alternance de point de vue est très bien gérée, la plume est agréable, mais voilà je reste bloquée sur les personnages.

” Il y a deux sortes de culpabilité. Celle qui te fais sombrer jusqu’à ce que tu ne sois plus bon à rien et celle qui donne une raison d’être à ton âme.”

 

 

Ce que j’aime : Le décor magique qui m’a fait voyagé

Ce que j’aime moins : les personnages, la romance

Ma note : 05/10

Read more

Une île | Tracey Garvis Graves

ile10Lecture en VF

Titre original : On The Island

Editions Milady

Parution le 25 mai 2013

300 pages

15,20€

 

 

 

Synopsis

Anna Emerson n’hésite pas un instant lorsque les Callahan lui proposent de se rendre aux Maldives pour donner des cours à leur fils T.J., en rémission d’un cancer. Mais rien ne se passe comme prévu : le jet privé à bord duquel ils ont embarqué se crashe au beau milieu de l’océan Indien. Les voici naufragés sur une île déserte où ils vont devoir apprendre à survivre. Si l’adolescent rechute, rien ne pourra le sauver. Anna se sent malgré tout étrangement attirée par son compagnon d’infortune. Alors que chacun d’eux n’a plus que l’autre pour unique horizon, leur seule chance de s’en sortir est ce lien précieux qui ne cesse de grandir entre eux.

Mon avis

J’ai reçu ce livre pour Noël, il est resté un petit bout de temps dans ma PAL, puis j’ai eu une semaine de vacances, et lors d’un après-midi ensoleillée sur ma terrasse je me suis dit que c’était le moment!

Ca va être difficile de faire la chronique de ce livre, car même deux semaines après l’avoir lu je ne sais pas si je l’ai aimé ou pas! Je reste assez mitigée !

L’histoire est super simple, un ado dont le cancer est en rémission rejoint ses parents sur une île des Maldives en avion accompagné de sa prof de cours particulier. L’avion va s’écraser en mer, il vont échouer tous les deux sur une île déserte et vont tenter de survivre, sous fond de romance.

Je suis fan des romans de survie, du coup toute la partie purement technique sur l’île à la Robinson, j’ai adoré. Leurs recherches de nourriture, l’ennui qui se fait vite ressentir, l’hygiène, la construction de cabane, certains ont trouvés ces passages longs, moi pas du tout au contraire!

Il y a ensuite la partie romance, je pensais que ça allait être culcul au possible, du coup je m’étais bien conditionnée avant de le lire, mais finalement j’ai été plutôt agréablement surprise. T.J. et Anna sont super attachants, leur différence d’age ne m’a pas choqué, en 2016 j’ose espérer que c’est le cas de personne d’ailleurs. L’auteur ne fait pas se précipiter ses personnages, c’est dans la retenue, sans clichés. Je suis pas sûre que j’aurais résisté aussi longtemps à T.J. !!

“Nous leur dirons aussi que cette maison, avec le terrain qui l’entoure, est notre île”

Mais du coup pourquoi suis-je mitigée? Un mot, crédibilité.

Je ne veux rien spoiler, mais ils vont quand même rester un moment sur cette île, et ils s’en sortent trop bien pour que ce soit réel. Quand on voit The Island sur M6, et comment sont les gars au bout d’un mois, on a du mal à croire à cette histoire. Et quand on se concentre trop sur ces détails, ça gâche la lecture.

Du coup impossible de me décider, je l’ai lu en une journée, j’ai trouvé que c’était super addictif même si la plume de l’auteur n’a rien de particulier. Si on prend juste l’histoire dans son ensemble sans penser au détail j’ai adoré, mais dès qu’on gratte un peu ça fait mal… mais bon après est-ce qu’il faut systématiquement tout analyser et que tout soit cohérent pour apprécier une lecture? Je ne pense pas. Parfois on apprécie juste un livre pour ce qu’il nous fait ressentir alors que tout sur le papier crie que c’est nuuuul !!! Pour les lecteurs bon public comme moi ça passe, mais pour les tatillons je déconseille fortement!!

 

Ce que j’aime : la partie survie, la romance étonnamment

Ce que j’aime moins : pas du tout crédible

Ma note : 6,5/10

 

 

Read more

Féline | Hui-Ryeong Bu

41J0qZgsQgL._SX195_Lecture en VF

Titre original : Koyangi Sonyeo

Editions Picquier Jeunesse

Parution le 21 août 2009

153 pages

14,50€

 

 

 

Synopsis

Voici un jeune chat errant, qui doit affronter les difficultés de la vie après la disparition de sa mère. Voici une adolescente solitaire et renfermée qui vit seule avec sa grand-mère. Tous deux se rencontrent dans un parc, et aussitôt, le chat croit reconnaître en elle un de ces êtres de légende qui comprennent le langage des chats. C’est sûr, ils sont faits l’un pour l’autre !

Mon avis

A la base je devais juste “passer” dans la libraire. Et puis j’ai vu cette adorable couverture, évidemment je ne peux pas resister à un petit chat ! En plus ça me donnait une bonne raison de découvrir un auteur coréen.

C’est un tout petit livre jeunesse qui parle de l’amitié entre un chaton des rues et une adolescente solitaire.

Je ne connaissais ni la littérature, ni la vie coréenne, et j’ai été ravie de les découvrir grâce à ce roman tout doux. Mais ce qui m’a le plus plu c’est que le narrateur est le chaton. C’est drôle, attendrissant, original de voir le monde à travers les yeux d’un chat. Surtout qu’il a un regard très critique et jute sur nous les humains!

“Cela ne faisait pas longtemps que je vivais parmi les humains, mais j’avais appris une chose : leurs paroles et leurs actions n’ont souvent rien à voir avec ce qu’ils pensent réellement. Et c’était une chose que j’avais du mal à comprendre. Nous, les chats, nous faisons et disons ce que nous pensons.”

Malgré le ton naïf du roman, les thèmes abordés sont sérieux, l’abandon, la solitude, l’amitié sont traités de façon très intelligente. Le chaton, Minet, et Minyeong vont se rencontrer à un moment difficile de leur vie, l’abandon de sa mère pour le chaton, et le début de l’adolescence pour la coréenne.

J’ai juste adoré ce roman initiatique, il est émouvant, pertinent, et pour les amoureux des chats comme moi c’est une petite merveille.

“Pour la première fois de ma vie, je mangeais à même la main d’un humain. (…) Tout en humectant les anchois de ma salive avant de les saisir entre mes canines, je pris une décision : j’allais l’apprivoiser.”

 

Ce que j’aime : Le point de vue du chat, la façon d’aborder les thèmes

Ce que j’aime moins : j’aurais voulu avoir le double à lire!!

Ma note : 9/10

Read more