Monthly Archives: septembre 2015

Nous les Menteurs | E. Lockhart

9782070663132Lecture en VF

Titre original : We are liars

Editions Gallimard Jeunesse

Parution le 4 mai 2015

288 pages

14,50€

 

 

 

Synopsis 

Une famille belle et distinguée. L’été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l’amitié indéfectible, les Menteurs. Un accident. Un secret. La vérité.

Mon avis

Je voulais un livre qui se lirait vite et pas trop prise de tête. Il s’est lu très vite, mais pour la prise de tête on repassera!

“Bienvenue dans la famille Sinclair. Chez nous, il n’y a pas de criminels. Pas de drogués. Pas de ratés.”

Le ton est donné des les premières phrases. Les Sinclair sont une riche et prestigieuse famille qui tous les ans se retrouvent sur leur île privée pour y passer l’été (pour ne pas nous perdre l’auteur a glissé l’arbre généalogique au début, indispensable). L’île paradisiaque est le point de ralliement de Cadence l’héroïne, ses cousins germains Mirren et Johnny, et Gat le fils du nouveau copain d’une des tantes. Ce sont eux Les Menteurs. Leurs vacances sont toujours idylliques, sauf celles de l’été de leur quinze ans. Un accident se produit, Cadence est retrouvée sur la plage inconsciente et amnésique. Après une longue période de convalescence elle retourne en vacances 2 ans après pour essayer de comprendre ce qui s’est passé.

“J’ai tournoyé violemment dans le ciel, folle de rage, j’ai cogné les étoiles pour les décrocher, titubante et le coeur au bord des lèvres.”

Je me suis d’emblée attaché à Cadence et à cette bande de menteurs. Leurs étés c’étaient un peu les miens avec mes cousins chaque année. L’île privée et les millions en moins! Les personnages sont jeunes, pétillants, drôles. Mais tout était trop beau pour être parfait. Pas besoin de gratter trop fort la dorure pour se rendre compte que derrière les sourires et les têtes blondes se cachent secrets, et rancoeurs. Le grand-père, Harris règne en despote sur la famille , ses trois filles se disputent sans vergogne l’héritage, et au milieu Cadence l’aîné des petits enfants est l’espoir de cet empire. Mais elle, réfute en bloc son monde, pose un regard assez critique sur sa famille surtout depuis son accident où des migraines atroces la contraint à rester alitée et que sa mère la force à paraitre parfaite. Dans leur monde parfait la moindre faiblesse doit être soignée, cachée, éradiquée.

” Sois normale. Immédiatement. Parce que tu l’es. Parce que tu peux l’être.”

Elle m’a beaucoup touchée dans son désir d’émancipation et ses petites rebellions, comme la teinte de ses cheveux blonds en noirs, en choisissant Gat qui est le contraire de ce que sa famille considère comme un bon parti. Heureusement l’auteur n’en fait pas trop et ne tombe pas dans le cliché de “la pauvre petite fille riche qui se plaint”. J’ajoute que son livre préférée est “Ma soeur est une sorcière” de Diana Wynne Jones que j’avais lu juste avant et que j’avais adoré, il ne m’en fallait pas plus ^^

“Cette île nous appartient. Ici, d’une certaine manière, nous resterons éternellement jeunes.”

L’écriture est belle, poétique, aérée, tout le contraire du ton et de l’ambiance. C’est pesant tout le long, on navigue entre les bribes souvenirs du dernier été de l’héroïne et le présent où personne ne veut lui expliquer ce qui lui est arrivé, avec ce sentiment poisseux que cela va mal se finir. On tâtonne avec elle, on souffre avec elle, on devient même parano. On enchaine les pages on veut savoir ce qui s’est passé, on sent la chose terrible qui se prépare. Je me suis imaginé une dizaine de scénarios possibles, dont un où j’étais sûre de moi, et du coup la fin m’a bluffé et bouleversée. Je me suis complètement laissé prendre au jeu de l’écrivain, j’étais loin de penser à ça. Ce qui a je pense fortement influencé mon coup de coeur pour ce livre. Et je pense qu’il restera longtemps dans ma mémoire.

 

Ce que j’aime : la plume, l’ambiance, le scénario

Ce que j’aime moins : je cherche

Ma note : 10/10

 

 ♡♡♡     Coup de coeur   ♡♡♡

 

 

 

 

 

Read more

How to Love | Katie Cotugno

Capture d’écran 2015-08-27 à 20.40.12Lecture en VF

Editions Pocket Junior

Parution le 4 septembre 2014

361 pages

15,90 €

 

 

 

 

Synopsis 

Avant: du plus loin qu’elle se souvienne, Reena a toujours aimé Sawyer. Mais un jour, le garçon quitte leur petite ville de Floride du jour au lendemain… Après : Sawyer revient. Entre les deux : un nouvel amour dans la vie de Reena, sa fille, Hannah…

Mon avis

Je n’avais pas beaucoup entendu parler de ce livre, mais je ne sais pas pourquoi j’étais intriguée. Sûrement du fait du thème des adolescents parents, c’est un sujet qui me touche particulièrement.

Reena est une jeune fille modèle de 16 ans, elle vient de sauter une classe et est promue à un bel avenir dans une université prestigieuse. Sawyer est un peu plus vieux, garçon peu fréquentable mais dont elle est amoureuse depuis qu’elle est petite. Après de multiples évènements ils vont se mettre ensemble, puis Sawyer part sans savoir qu’au même moment Reena apprend qu’elle est enceinte de lui.

“J’ai l’impression que tu es en train de t’oublier pour les beaux yeux d’un garçon.”

L’histoire est découpé en deux parties, le avant et après la naissance d’Hannah, et chaque chapitre alterne le passé et le présent. J’ai beaucoup aimé ce procédé narratif qui nous permet de comparer directement les réactions de Reena et son évolution. Mais c’est bien la seule chose qui m’a plu dans ce roman. L’écriture est plaisante à lire, mais sans vraiment de relief. Un peu à l’image de l’histoire.

Le point de rupture dans la vie de Reena et qui sert au schéma du livre, c’est l’arrivée d’Hannah, sa fille. Mais elle n’apparait quasiment pas, et fait figure de second plan, derrière l’histoire d’amour. Quel dommage.

” Je ne comprenais pas comment il était possible de vouloir passer sa vie avec quelqu’un pour, la minute d’après, se rendre compte qu’on ne le connaissait absolument pas.

Les personnages ne sont pas du tout intéressants, et clichés au possible. Reena la petite fille modèle insipide et naïve, qui répète sans cesse les même erreurs et qu’on a envie de secouer pendant toute la lecture. Et Sawyer le tête à claque comme trop de personnages de Young/New adult, le bad boy ténébreux qui fait tomber toutes les filles mais qui bien sûr flash sur la fille la moins populaire du lycée…

Les seuls thèmes intéressants, la maternité précoce dans un milieu hyper religieux, la perte de personnes proches, la culpabilité, auraient mérités d’être creusés, mais l’auteur a préféré son histoire d’amour.

Un roman qui ne restera pas bien longtemps dans mes mémoires.

 

Ce que j’aime : la construction narrative, la fille de Reena

Ce que j’aime moins : l’histoire d’amour est bancale et inintéressante

Ma note : 04/10

 

 

Read more