Monthly Archives: avril 2015

The Book of Ivy | Amy Engel

thThe book of ivyLecture en VF

Editions Lumen

Parution le 5 mars 2015

342 pages

15 €

 

 

 

 

 Synopsis 

Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ? À la suite d’une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s’est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s’est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. Cette année, mon tour est venu. Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L’objectif, c’est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu’un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu’un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu’en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l’enfance. Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ?

Mon avis

Quand je l’ai acheté je ne savais même pas de quoi il était question, mais avec tous les bons retours je me disais que je ne pouvais qu’aimer. Puis j’ai vu dystopie. Arf les deux derniers que j’avais lu ne m’avait pas enchanté. Mais c’est pas grave, je me lance.

J’ai tellement bien fait.

Ivy doit donc épouser Bishop ( roh c’est quoi ce prénom !!) afin de rapprocher politiquement les deux partis opposantes. Mais derrière cette obligation, elle a pour mission de le tuer afin de provoquer un coup d’état qui permettrait à son père d’accéder au pouvoir. Ambiance, ambiance.

“Lorsqu’on est conscient d’être manipulé, mais que ça fonctionne, peut-on encore appeler ça de la manipulation?”

On se doute bien que cela ne va pas se dérouler comme prévu, on se doute que Amour il va y avoir.

La grosse force de ce roman, c’est de ne jamais brusquer les choses. Tout arrive avec un timing parfait. Les informations historiques sont dévoilées petit à petit. On a toujours envie de lire pour en savoir plus. On peut avoir l’impression que l’action met du temps à arriver, mais ça rend les choses beaucoup plus réalistes. Ivy prend justement le temps de penser à elle, ce qu’elle veut , qui elle veut devenir. Elle fait preuve d’une maturité et d’une conscience du monde surprenante pour ses 16 ans, même si elle ferme parfois volontairement les yeux sur certaines choses. J’ai adoré son caractère fonceur, effronté, elle ne passe pas par quatre chemins pour faire savoir ce qu’elle pense. Et Bishop…on s’attend à trouver un garçon de 18 ans imbu de lui même et macho, mais (à part son prénom!) il est parfait. Attentionné, mystérieux, charismatique, oui rien que ça !  Il cache néanmoins une part de violence, qui le rend plus complexe qu’on pourrait le croire. Et il en est d’autant plus intéressant. Oui j’ai encore craqué pour un personnage masculin !!

“L’amour dépasse les graphiques, les diagrammes et les intérêts communs. L’amour c’est brouillon, c’est compliqué, et c’est une erreur de refuser sa magie aléatoire.”

Et l’histoire d’amour est juste parfaite. Pour une fois merci Amy Engel, on a pas l’héroïne qui tombe en amour au bout de 10 pages. C’est beaucoup plus subtil et intelligent que ça. On a pas non plus de scènes débordantes de guimauves et de fleurs roses. C’est tellement rafraichissant de lire ça.

Je guette toujours avec impatience dans un roman, le passage où le titre va être évoqué ( je ne sais pas si je me suis fais bien comprendre ^^)  Et là c’était tellement juste parfait, je ne vous gâche pas la surprise en vous mettant la citation. Mais j’ai trouvé le moment trop beau et touchant.

Et cette fin !! Mon dieu !! Traumatisant… C’est la première fois depuis très longtemps que je n’avais pas versé de larmes ! Je n’ai juste pas pu me retenir. En plus j’avais cette musique dans les oreilles ==> ♫ ♪ ♫  Essayez de vous retenir, allez-y je vous en prie ^^

Dire qu’il va falloir attendre avant d’avoir la suite de cette duologie car la suite sort en VO en novembre je crois. Ca me rend folle! Je veux savoir la suite , tout de suite, maintenant. C’est une vraie torture cette fin.

Vous l’avez compris j’ai adoré, c’est un gros gros coup de coeur.

 

Ce que j’aime : Bishop, Ivy, tout…

Ce que je n’aime pas : rien

Ma note : 10/10

 

 ♡♡♡     Coup de coeur   ♡♡♡

 

Read more

In the End | Demitria Lunetta

in-the-after,-tome-2---in-the-end-586430

Lecture en VF

Editions Lumen

Parution le 2 avril 2015

406 pages

15€

 

 

 

 

Synopsis

(Attention SPOILERS si vous n’avez pas lu le 1er tome)

Voilà trois mois qu’Amy a fui New Hope pour échapper au diabolique docteur Reynolds. Grâce à l’équipement de Gardienne que lui a fourni Kay et à l’émetteur sonique qui éloigne les créatures, elle survit tant bien que mal dans les étendues désertiques du Texas. Jusqu’au jour où une voix lui parvient à travers l’oreillette qui la relie encore à ses anciens camarades : Baby, restée à New Hope, est en danger.
Amy n’a pas le choix. Si elle veut sauver sa sœur d’adoption, il va lui falloir se rendre à Fort Black, là où d’autres survivants se sont rassemblés et vivent selon la loi du plus fort. Dans cette véritable jungle, la jeune fille va tout faire pour retrouver Ken, le frère de Kay, seul capable de l’aider à secourir Baby. Assistée de Jacks, le neveu du dirigeant de Fort Black, la jeune fille finit par en apprendre un peu plus sur l’invasion des Floraes… Une vérité qui s’avère plus cauchemardesque encore qu’elle ne le croyait !

Mon avis

Changement de décor pour ce deuxième et dernier tome ! Et c’est une bonne nouvelle pour moi, car je n’avais pas trop aimé la partie New Hope et l’ambiance aseptisée.

Cette fois-ci nous sommes à Fort Black où un autre groupe de survivants luttent pour vivre. La loi du plus fort y règne, et la place y est très chère pour les filles. Si elles ne sont pas de suite revendiquées par un homme du groupe c’est la mort assurée. Et c’est dans cet endroit que doit aller Amy pour sauver sa soeur.

Fort Black c’est le contraire de New Hope, bruyant, sale, puant, dangereux. Et c’est ça que j’attend à voir quand je lis du survival. J’étais aux anges !

” Ici, les survivants meurent ou s’en vont, mais on s’efforce de ne pas trop quitter les femmes des yeux.”

On rencontre plein de nouveaux personnages, des plus attachants, aux pires ordures. La menace des hommes est plus importante finalement que celle des floraes et cette ambiance tendue en huit clos m’a énormément plue. On se laisse vite entrainer par l’histoire, et on enchaine les chapitres.

Amy fait preuve d’une détermination et d’un aplomb assez incroyable sans pour autant être surréaliste. Et je découvre enfin un “vrai” personnage masculin avec Jacks. Oui car Rice il ne m’avait pas vraiment convaincu ! Et leur duo est tout de suite plus charismatique.

“La porte se referme derrière moi avec fracas. Un frisson me parcourt l’échine : je suis piégée.”

Le format est intéressant, une duologie ça change à côté de l’invasion de trilogie YA. Et du coup rien dans l’histoire n’est en trop, on a jusque ce qu’il faut de tension et suspens. Et chose rare dans les sagas que j’ai lu, j’ai adoré la fin ! Ca ne pouvait pas être autrement.

Autant avec le premier j’avais un sentiment qu’il me manquait quelque chose, autant je peux dire qu’avec ce tome je classe cette duologie dans mes coups de coeur !!

 

Ce que j’aime : Les nouveaux personnages, surtout Jacks ^^, le format duologie

Ce que j’aime moins : //

Ma note : 10/10   

 

♡♡♡     Coup de coeur pour cette duologie   ♡♡♡

Read more

Trois Fourmis en File Indienne | Olivier Gay

9782702442333-GLecture en VF

Editions Du Masque

Parution le 18 mars 2015

270 pages

16 €

 

 

 

 

Synopsis

Fitz deale tranquillement sa coke dans un club parisien quand il reçoit des messages insistants de Bob le hacker, qui a pris la fâcheuse habitude de s’immiscer dans sa vie sans y être invité : « Tu m’avais promis une faveur. Il est temps de passer à la caisse ». En effet, dans l’épisode précédent, Fitz s’était engagé sur l’honneur à lui rendre un service futur en échange de son aide. Le hacker lui demande de se faire passer pour un amateur d’art et le met sur la liste des VIPs invités à la vente aux enchères privée sur l’île du multimilliardaire Philip Munster. Sa mission : se faufiler dans le bureau de l’homme d’affaires et y placer un dispositif de piratage informatique. Pour parfaire sa couverture, il cherche une escort quand il est contacté par Jessica, son ex travaillant à la police judiciaire. Elle a elle aussi Philip Munster dans son radar, car il est suspecté de financer des groupes terroristes internationaux. Dans le collimateur des Stups et sous la pression de Jessica, Fitz n’a d’autre choix que d’accepter qu’elle l’accompagne.
Fitz et Jessica, couple forcé et détonant, s’embarquent dans une aventure haute en couleur et en rebondissements, digne de OSS 117

Mon avis

J’ai tellement attendu pour retrouver Fitz que je me suis précipité dès sa sortie pour l’acheter.

Pour ceux qui n’auraient pas lu les 3 premiers livres de ses aventures, John-Fitzgerald Dumont, ou Fitz c’est le stéréotype du parisien clubber snob. Il commence ses journées à 20H30, écume les derniers bars de la capitale à la mode pour dealer sa drogue, et bouger sur David Guetta. Il est insupportable, tête à claque, à fuir absolument, mais voilà on ne peut que tomber sous son charme. J’avoue c’est le personnage de roman qui me fait le plus craquer ^^

Gravitent autour de lui ses deux meilleurs amis, Moussah videur, Déborah prof de français et son ex Jessica commissaire de police.

Fitz c’est le mec qui se retrouve toujours dans les combines les plus invraisemblables et qui s’en réchappe à la dernière minute. Et j’avais hâte de savoir dans quoi il  s’était fourré cette fois. Pas de soirée parisienne, mais un décor paradisiaque d’île privée. Comme d’habitude, l’auteur prend son temps pour placer l’intrigue, et on se demande souvent où il veut nous amener. Mais le final est tellement brillant, et on adore s’être fait berné.

“J’avais dû affronter des armes à feu, quitter mon appartement et pire, traverser le périph.”

L’écriture est rythmée, le ton est super drôle, bourrée de références actuelles, j’ai tellement ris à l’allusion de Game Of Thrones.

C’est dur de ne pas trop en dire, je ne veux pas gâcher le plaisir, c’est le genre de livre dont chaque phrase se déguste !

“Voici quelques jours, j’avais prédit que je me retrouverais dans la merde jusqu’au cou. Je n’aurais pas cru que ca arriverait si vite”

Si vous ne connaissez pas du tout, courrez prendre le premier tome “Les talons hauts rapprochent les filles du ciel”.

 

Ce que j’aime : Fitz, l’humour, et Fitz !

Ce que j’aime moins : rien !!

Ma note : 10/10

Read more

After saison 4 | Anna Todd

411rYkW+mnL._SY344_BO1,204,203,200_Lecture en VF

Editions Hugo Roman

Parution le 2 avril 2015

437 pages

17€

 

 

 

 

Synopsis

Avant, personne n’aurait osé les déchirer?   Grâce à Zed, Tessa échappe au pire et soulagée, elle peut commencer une nouvelle vie indépendante à Seattle. Hardin se rapproche de plus en plus de Richard, le père de Tessa, jusqu’à l’héberger dans leur ancien appartement pour l’aider à s’en sortir ! L’occasion parfaite pour prouver qu’il a changé et que, peut-être, il peut devenir quelqu’un de bien. Ou est-ce une manipulation de plus à son actif ?   Reste-t-il un espoir pour Tessa et son incorrigible bad&loveboy ?   Les nuits entre les deux amants sont plus passionnées que jamais, et Tessa se jette à corps perdu dans cette liaison tumultueuse. Pourtant son entourage semble croire que sa relation avec Hardin va la plonger dans une spirale destructrice dont elle ne pourra sortir indemne. Grâce au soutien de Landon, elle va mener sans doute l’un de ses plus durs combats pour sauver son couple. C’est sans compter sur un cruel coup du destin qui va faire ressortir les pires démons d’Hardin? Tessa arrivera-t-elle à chasser les ténèbres dans l’esprit torturé de son homme ?

Mon avis

(Attention aux spoilers si vous n’avez pas lu les 3 premiers)

C’est là que je rends compte que je fais la chronique de la saison 4, alors que je n’ai pas fais celle de la 2 et 3 … hum hum.

La saison 4 est en fait la deuxième partie de la saison 3 en version originale. Pourquoi l’avoir découpé comme ça lors de la traduction?? Je ne comprend pas les éditeurs!

J’avais enchaîné les trois premiers livres, avec un certain énervement sur la fin du 2. Trop de disputes inutiles, de réconciliations, de cris, de pleurs, trop de trop ! J’attendais cette suite avec beaucoup d’espoir. Et je n’ai pas été déçue.

“Sur la route, une question me vient à l’esprit : y-a-t-il eu un seul moment dans ma vie où je n’ai pas été un connard égoïste?”

Enfin Anna Todd nous offre un peu plus de stabilité dans ce tome. Hardin et Tess ont vraiment l’air d’avoir appris de leurs erreurs. Hardin fait des efforts considérables pour ne plus être un gros c**. Il essaie vraiment de contrôler son côté jaloux possessif.

Tessa elle, fait enfin ce qu’elle désire, prend des decisions par elle-même et pour elle. On a du coup une relation entre eux beaucoup plus saine et plus mature. Et ça fait du bien à lire.

L’autre gros point positif de ce tome, et on avait déjà eu un aperçu dans le tome 3, ce sont les personnages secondaires. Une plus grosse importance est donnée à la génération précédente, et du coup ça ajoute de la profondeur à la narration. On sort de la relation toxique de Tessa et Hardin pour s’intéresser à autre chose, et c’est vraiment très intelligent.

Et le final…je peux évident pas en parler, mais que c’est dur de finir là-dessus et de devoir attendre le 7 mai pour le dernier tome!!

 

Ce que j’aime : La relation de Tessa et Hardin se stabilise, et l’histoire s’ouvre à d’autres personnages.

Ce que j’aime moins : Landon est beaucoup moins présent, et c’est mon personnage préféré.

Ma note : 08/10

 

Read more